Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Taiwan Taiwan...
  • Taiwan Taiwan...
  • : Des images de nulle part et d'ailleurs, de Taipei en Bretagne ou de Plougastel à Taiwan...
  • Contact

Cote papa

cote-papa.jpg

Cote maman


cote-maman.jpg


Archives

13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 05:05

Si a Penghu, comme a Taiwan, nous sortons nos poubelles tous les soirs au son de la Lettre a Elise, il est ici interdit de jeter ses restes de fruits de mer...

la lave et le coquillage

Il faut tout rendre aux vagues...

Partager cet article

Repost 0
Published by MsieurG - dans Penghu
commenter cet article

commentaires

Catherine 15/06/2010 21:59



Les jardiniers pensent la même chose pour les déchets verts des fruits et légumes pour faire un bon compost 



MsieurG 23/06/2010 16:56



Nous, on appelle ca un "bourrier", comme dans Flaubert...



lucie et louis 14/06/2010 08:38



et tous ces petits coquillages, vous les avez slurpés à la sauce wasabi ???



MsieurG 23/06/2010 16:58



Ouais!



discret 14/06/2010 00:11



heuh, serieusement tout les restes sont rebalance a la mer?? et il existe un endroit fait pour ca quand meme ou bien chacun a son petit endroit? Bel example de savoir vivre avec son environement
en tout cas.



MsieurG 14/06/2010 03:15



He he... Ben oui, chacun a son petit bout de falaise, de plage. Le plus pres de la maison quoi...



Ma 13/06/2010 15:11



je trouve cela très bien! au moins cela ne sent pas mauvais dans votre jolie île! Tu te rappelles à Whitby où les restes de fish and chips qui n'étaient pas dévorés par les mouettes empestaient
les rues??? beurk!


Trèèèèès bien Penghu!!!



MsieurG 14/06/2010 03:15



Oui, oui, tres bien Penghu!



Tad-Koz 13/06/2010 10:34



C’est bien vrai, ça : il faut rendre à César ce qui est à César et à  媽祖ce qui est à la mer. Et l’on devrait généraliser la
chose, ce qui permettrait d’intéressants périples autour du vaste monde. Les coquilles d’huîtres seraient à rapporter à Carantec ou à Cancale, dans la Manche ; les moules qui chamboulent les
foules seraient reconduites à la frontière belge ; les arêtes de turbots seraient déposées sur les rivages des îles Lofoten en mer de Norvège et les rostres d’espadons retourneraient aux
îles Pescadores dans le détroit de Formose. Que de sillons tracés à la surface des gouffres amers ! Que de courses échevelées de par les sept mers et les cinq océans pour que la poussière
retourne à la poussière et la coquille à son élément !



MsieurG 14/06/2010 03:17



Quelle idee extraordinaire!